Coeur de Nouvel An à la vanille, croustillant spéculoos et fondant caramel

image

Voilà l’année 2015 se termine déjà, on ne l’a même pas vu passé, enfin du moins pour ma part. Beaucoup de changement et aussi le retour de mon blog cette année après plusieurs années d’absence et ce pour mon plus grand bonheur, pour le votre aussi j’espère que grâce aux diverses recettes que j’ai publiées vous avez su vous en inspirer, vous faire plaisir et faire plaisir à vos proches.

J’aimerai aussi en profiter pour vous remercier de me suivre ici ou sur ma page Facebook, d’être abonné(e)s et de me soutenir dans cette passion qu’est la cuisine, vous êtes de plus en plus nombreux et ça me fait chaud au coeur de partager tout ça avec vous. 🙂

Je vous souhaite d’ores et déjà de passer un superbe réveillon de nouvel an et aussi une excellente année 2016 remplie de joie, d’amour, de bonheur et que tout vos projets se concrétisent !

A l’année prochaine avec plein de nouvelles recettes :p

Ingrédients:

Pour la ganache montée à la vanille:

– 180 g de chocolat blanc

– 800 g de crème liquide

– 4 gousses de vanille

– 3 feuilles de gélatine

Pour le croustillant au spéculoos:

– 200 g de spéculoos

– 80 g de beurre

Pour le crémeux au caramel:

– 180 g de sucre en poudreimage

– 500 ml de lait

– 2 gousses de vanille

– 30 g de sucre en poudre

– 4 jaunes d’œufs

– 40 g de maïzena

– 4 feuilles de gélatine

– 300 g de beurre doux

Pour le biscuit aux amandes:

– 56 g de farine

– 170 g de pâte d’amandes

– 40 g de sucre semoule

– 3 œufs entiers

– 1 jaune d’œuf

– 2 blancs d’œufs

Pour les noisettes caramélisées:

– Sucre en poudre

– Quelques noisettes entières

Préparation:

Pour la ganache montée vanille: (La veille)

Faire ramollir les feuilles de gélatine dans de l’eau froide. Faire bouillir la crème avec les graines de vanille et la gousse, hacher le chocolat blanc, le mettre dans un récipient. Quand la crème est à ébullition, ajouter la gélatine égouttée. Verser la crème petit à petit sur le chocolat en mélangeant.

Filmer et réserver 12 heures au frigo.

Pour le croustillant spéculoos: (La veille)

Mettre les spéculoos dans un sac congélation, le fermer et réduire en miettes en passant avec le rouleau à pâtisserie, ajouter le beurre fondu. Sur une feuille de papier cuisson, placer le moule en forme de coeur et y tracer les contours, retourner le papier et étaler, tasser cette pâte.

Réserver au congélateur.

Pour le crémeux au caramel: (La veille)

Mettre la gélatine à ramollir dans de l’eau froide. Dans une casserole, faire chauffer le sucre à feu moyen jusqu’à l’obtention d’un caramel. Pendant ce temps faire bouillir le lait avec la vanille. Baisser à feu doux. Lorsque le caramel est bien lisse, qu’il ne reste plus de cristaux de sucre, verser une petite quantité de lait chaud dans le caramel, tourner la casserole pour mélanger, rajouter le reste du lait petit à petit et mélanger avec une cuillère en bois. Continuer de chauffer à feu moyen jusqu’à ce que tout le caramel soit fondu. Dans un cul de poule, fouetter les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse puis ajouter la maïzena.
Verser le caramel sur les jaunes sans cesser de battre.
Transvaser le tout de nouveau dans la casserole et faire chauffer à feu doux pendant quelques minutes jusqu’à ce que le mélange épaississe.
Ajouter la gélatine égouttée puis le beurre et mélanger.
Répartir la préparation dans de petits moules en silicone, laisser refroidir et placer au congélateur toute une nuit.

Le biscuit aux amandes: (Le jour même)

Préchauffer le four à 180 °C.

Battre ensemble énergiquement les œufs entiers ainsi que le jaune.
Couper la pâte d’amande en morceaux et la mettre 30 sécluses au micro-onde à pleine puissance pour la faire ramollir, mélanger et remettre quelques secondes.
Une fois ramollie, travailler la pâte d’amandes avec une cuillère et ajouter petit à petit le mélange d’œufs jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène.

Monter les blancs d’œufs en neige bien ferme puis ajouter le sucre en une fois et continuer le battre quelques secondes.
Incorporer délicatement un tiers du blanc dans le mélange puis la farine tamisée et terminer par le reste d’œuf en neige.
Répartir la préparation dans le moule en silicone en forme de coeur et cuire à 180°C pendant environ 20 minutes (vérifier la cuisson à l’aide d’une pointe de couteau).
Laisser refroidir. Une fois froid, le démouler et le tailler pour qu’il ne soit pas trop épais

Pour le montage:

Placer la ganache au congélateur pendant une vingtaine de minutes pour ensuite la monter comme une chantilly. La déposer au fond du moule en silicone sur quelques centimètres.
Démouler les crémeux, les tailler pour avoir la taille du moule plus ou moins et les placer encore congelés dans la mousse et recouvrir d’une fine couche de ganache.
Déposer le croustillant au spéculoos, une couche de ganache puis le biscuit amandes et terminer par la ganache montée.
Taper le moule afin que la mousse se répartisse uniformément et lisser la surface à l’aide d’une spatule.
Réserver au congélateur minimum 2 heures (au mieux toute une nuit).

Sortir la bûche du congélateur au moins 3 heures avant de déguster, la démouler et vaporiser de spray (ici c’est une couleur bronze) placer au réfrigérateur.

Pour les noisettes caramélisées:

Préchauffer le four à 180°C.

Déposer les noisettes sur une plaque recouverte de papier cuisson et enfourner pendant 15 minutes. Laisser les noisettes torréfiées refroidir avant de les frotter dans les mains pour en ôter la peau.
Planter chaque noisette dans un pic en bois avec une base plus large.

Pour réaliser des noisettes avec un fil de caramel, prendre une long carton, y faire des encoches afin de pouvoir y faire passer le pic en bois (voilà pourquoi la base plus large, afin qu’il ne tombe pas).

Faire un caramel à sec. Pour cela, faire chauffer du sucre à feu moyen dans une casserole sans y toucher simplement en surveillant des yeux.

Lorsque le caramel est prêt, y tremper chaque noisette et les placer tête vers le bas pour y faire un fil, coincer les pics sous le carton.

Avec le reste de caramel, j’ai fait un « 2016 » que j’ai laisser refroidir, et ensuite une base sur laquelle je suis venue déposer le « 2016 ».

Publicités

Bûche façon tiramisu aux framboises

FullSizeRender (7)

Pour changer des bûches traditionnelles avec un biscuit roulé, de la crème au beurre, etc.. Je préfère plutôt partir sur une bûche légère avec une mousse aérienne et pas trop sucrée pour finir le repas du réveillon sans avoir des hauts le coeur, car chez nous on aime manger et pour le réveillon on ne lésine pas sur les quantités, bon souvent la bûche on la mange le lendemain c’est assez rare que l’on arrive au bout du repas avant très tard dans la nuit. Cette bûche-ci est une mousse à base de mascarpone, des framboises fraîches, des biscuits cuillères et un glaçage à la framboises également. Dans les tons rouges pour rappeler Noël évidemment. 🙂 

Sur ce je vous souhaite dores et déjà de passer un excellent réveillon rempli de joie, de bonheur, d’amour avec votre famille et vos proches, de déguster un délicieux repas et d’avoir tous les cadeaux que vous auriez souhaité aussi.

Joyeux Noël !

J’allais oublier, n’hésitez pas à aller faire un tour sur ce lien www.oetkerpromo.be/christmas/fr/galerie/#/2341/ et de mettre un petit j’aime pour ma bûche! Un grand merci d’avance à vous tous 😀

Ingrédients:

Pour le biscuit cuillère:

– 90 g de blancs d’œufs

– 90 g de sucre

– 60 g de jaunes d’œufs

– 90 g de farine

– sucre glace

Pour le sirop d’imbibage aux framboises:

– 250 g de framboises fraîches

– 90 g de sucre

Pour la crème mascarpone:FullSizeRender (8)

– 750g de mascarpone

– 3 œufs

– 1 ½ gousses de vanille

– 150 g de sucre

– 125 g de framboises fraîches

– 5 g de gélatine

Le coulis gélifié miroir:

– 80 g d’eau

– 80 g de sucre

– 200 g de framboises

– 1 sachet de gélatine en poudre

Préparation:

La veille:
Pour le biscuit cuillère:

Sur une feuille de papier sulfurisé, avec un marqueur, réaliser deux rectangles, un de 25 cm de long et 8 cm de large (ou la taille du moule à bûche) et l’autre de 25 cm de long 4 cm de large. Retourner les feuilles pour ne pas que le marqueur déteigne sur les biscuits.

Préchauffer le four à 170°C. Monter les blancs en neige, quand ils deviennent mousseux, verser le sucre en pluie. Battre jusqu’à obtenir une meringue lisse et ferme.

À la maryse, incorporer délicatement les jaunes en une fois à la meringue. Verser ensuite la farine en pluie et mélanger doucement pour ne pas que l’appareil retombe.

Garnir une poche à douille lisse de 6 mm et pocher dans les rectangles. Saupoudrer 2 fois de sucre glace. Enfourner 10 minutes environ. Le biscuit doit être très légèrement coloré pour qu’il reste moelleux.

Pour le sirop d’imbibage aux framboises:

Dans une casserole, mettre les framboises ainsi que le sucre et faire bouillir le tout. Mixer et passer au chinois pour ne récupérer que le jus. Réserver.

Pour la crème mascarpone:

Ramollir la gélatine dans un bol d’eau froide.

Séparer les œufs et blanchir les jaunes avec 120g de sucre, couper la gousse de vanille en deux et gratter les graines, les ajouter au mélange. Ajouter le mascarpone et bien fouetter, continuer à fouetter pour qu’il redevienne assez ferme. Essorer la gélatine, mettre les feuilles dans un petit bol et la faire fondre 10 seconde au micro-onde, l’ajouter ensuite à la crème mascarpone et fouetter.

Monter les blancs d’œufs en neige, quand c’est mousseux, verser les 30g de sucre restants et les incorporer délicatement à la préparation au mascarpone.

Réserver.

Pour le montage:

Préparer le moule à bûche en mettant le tapis en silicone (ici c’est effet bois) dedans. Garnir une poche à douille de la crème mascarpone et couper le bout de la poche.

Parer les bords des rectangles de biscuit cuillère afin d’avoir la bonne taille et qu’ils soient bien lisses.

Garnir le fond de la bûche avec la crème mascarpone, y déposer quelques framboises fraiches, les enfoncer légèrement et les recouvrir de crème mascarpone. Déposer ensuite le plus petit des deux rectangles de biscuit cuillère, l’enfoncer légèrement pour que la crème remonte un peu sur les côtés. Avec un pinceau, imbiber très généreusement le biscuit avec le sirop d’imbibage framboises. Pocher de nouveau de la crème mascarpone, déposer quelques framboises et les enfoncer légèrement, exactement pareil que précédemment.

Avec un pinceau, imbiber généreusement le rectangle de biscuit cuillère restant sur le côté « bombé », quand c’est fait, retourner le biscuit et le déposer dans le moule à bûche (côté « plat » apparent). L’enfoncer légèrement pour faire remonter légèrement la crème sur les côtés, lisser avec une spatule et mettre le tout au congélateur jusqu’au lendemain.

Le jour même:
Le coulis gélifié miroir:

Sortir la bûche et la démouler, la placer sur une grille avec un plat en dessous.

Laver et bien égoutter les framboises, les mixer. Dans une casserole, faire bouillir l’eau et ajouter le sucre. Mélanger le sirop aux framboises mixées. Pour avoir un coulis très régulier sans morceau et sans pépin, le passer au chinois. Laisser tiédir. Prendre 3 c. à s. d’eau froide, diluer le sachet de gélatine, mélanger et laisser gonfler 2 ou 3 mintutes. Ajouter au coulis et fouetter l’ensemble. Verser uniformément sur la bûche, garnir avec quelques fruits et la placer au réfrigérateur.

Merry christmas text

Petits pots de pâtes à tartiner chocolat noir-miel & chocolat au lait-noisettes

image

Encore une petite idée cadeau gourmande à ajouter aux précédentes

Ingrédients:

Pour 6 petits pots de pâte à tartiner chocolat noir-miel:

– 450 g de chocolat noir

– 30 cl de crème liquide

– 240 g de sucre roux

– 9 c. à s. de miel liquide

– 60 g de beurre

Pour 4 petits pots de pâte à tartiner chocolat lait-noisettes:

– 400 g de lait concentré sucré

– 120 g de pralinoise

– 160 g de chocolat noir

– quelques gouttes d’arôme de noisette

– 200 g d’huile de pépins de raisin (ou autre neutre en goût)

Préparation:

Pour 6 petits pots de pâte à tartiner chocolat noir-miel:

Verser le sucre et la crème dans une casserole, porter à ébullition.

Hacher le chocolat et y verser la crème sucrée chaude en 3 fois en remuant entre chaque. Ajouter le miel et le beurre en dés, mélanger à nouveau le mélange doit être bien lisse.

Verser la pâte à tartiner encore liquide dans de petits pots et les placer au réfrigérateur, à consommer de préférence sous 10 jours.

Pour 4 petits pots de pâte à tartiner chocolat lait-noisettes:

Dans une casserole, faire fondre le chocolat et la pralinoise dans le lait concentré. Hors du feu, ajouter quelques gouttes d’arôme (+- 5 ou 6). Ensuite mettre le tout dans un petit mixer, ajouter l’huile et mixer pour bien émulsionner le tout. Verser dans de petits pots et les placer au réfrigérateur.

image

Foie gras maison à l’Armagnac

FullSizeRender (5)

Durant l’été, je suis partie dans le sud de la France, à Eauze dans le Gers plus exactement. Entourée des vignes à perte de vue, j’ai pu découvrir plusieurs domaines ceux qui produisaient leur propre foie gras, rillettes, grattons, confits, etc… mais aussi les domaines viticoles, la spécialité dans ce coin c’est le Floc de Gascogne, un vin de liqueur, élaboré par mélange de moût de raisin et d’Armagnac jeune. Et l’Armagnac, une eau-de-vie de vin que l’on obtient par distillation de vins blancs secs.

Bien-sûr, ça aurait été inadmissible de ne pas revenir avec une bouteille. :p c’est donc chez Ghislaine et Christian Montelieu, des artisans indépendant qui possèdent le Domaine de Faron où se sont succédés trois générations de vignerons et qui possèdent une exploitation de 52 hectares, que nous avons été accueilli pour déguster et découvrir un Armagnac de 1989 produit en petite quantité et mis en vieillissement de longues années en fûts de chêne avant d’être vendu.

Ingrédients:FullSizeRender (6)

– 1 foie gras cru (500 g)

– 1 c. à s. d’Armagnac

– sel, poivre

Préparation:

Préchauffer le four à 120°C avec un bain marie (un grand plat creux avec de l’eau).

Eveiner le foie. Saler, poivrer et saler à nouveau l’intérieure des lobes puis les reconstituer. Les caler dans une terrine ou un bocal et arroser avec l’Armagnac. Mettre le couvercle et faire cuire à 90°C pendant 65 minutes dans le bain-marie. Laisser refroidir puis ôter un peu de graisse afin qu’elle ne couvre pas le foie. Laisser reposer au réfrigérateur au moins 24 heures.

Mettre la terrine ou le bocal à température ambiante pendant 20 minutes avant de servir.

Biscuits de Noël à la vanille

FullSizeRender

Une autre idée cadeau gourmand à faire et à offrir ce sont les biscuits, bien-sûr vous avez aussi ici des variantes. J’ai opté pour des biscuits à la vanille car en général on est sûr que ça plait mais maintenant vous pouvez par exemple y incorporer des zestes d’Orange ou de citron, du cacao, de la noix de coco ou bien partir sur du pain d’épices à la place.

Pour une centaine de biscuits

Ingrédients:

Pour les biscuits:FullSizeRender (2)

– 550 g de farine

– 10 g de levure chimique

– 200 g de sucre

– 150 g de beurre froid en dés

– 2 oeufs battus

– 4 c. à s. de sirop d’érable ou de miel

– 1 c. à c. d’extrait de vanille liquide

Pour le glaçage royal:FullSizeRender (1)

– 1 blanc d’oeuf (gros calibre)

– 250 g de sucre impalpable

Préparation:

Préchauffer le four à 170°C.

Pour les biscuits:

Mélanger les éléments secs (farine, levure, sucre) dans un saladier. Ajouter les dés de beurre et travailler l’ensemble du bout des doigts jusqu’à obtenir un mélange sableux. Creuser un puit au centre, verser les oeufs, le sirop ou le miel et l’extrait de vanille. Mélanger puis pétrir afin d’avoir une pâte souple et homogène.

La ramener en boule et réserver dans un sac congélation. Laisser reposer 30 minutes au réfrigérateur. Fariner légèrement le plan de travail et étaler la pâte en une fine couche de +- 5 mm d’épaisseur. A l’aide d’un emporte-pièce, découper la forme souhaitée.

FullSizeRender (3)Placer une feuille de papier sulfurisé sur une plaque et déposer les morceaux de pâte. Ramener le surplus de pâte en une boule et répéter l’opération jusqu’à épuisement de celle-ci.

Faire cuire 12 minutes à four chaud (ils doivent être légèrement colorés et fermes mais non croustillants). Laisser reposer 2 minutes avant de les transférer sur une grille à pâtisserie. Laisser refroidir totalement avant de décorer.

Pour le glaçage royal:FullSizeRender (4)

Fouetter le blanc d’oeuf jusqu’à ce qu’il soit bien mousseux. Sans cesser de remuer, incorporer progressivement le sucre. Continuer à fouetter jusqu’à ce que le résultat soit bien brillant et ait une texture semi-liquide (un peu comme du miel).

Pour la décoration:

Prendre dans de petits pots un peu de glace royale et la teinter avec les colorants alimentaires choisis. Remplir une petite poche à douille ou un crayon à pâtisserie et commencer par tracer les bord du biscuit , remplir ensuite en veillant à ne pas dépasser le bord. Si il y a des détails à faire comme par exemple les étoiles sur les chaussettes, laisser la base sécher et ensuite venir faire les détails avec un cure dent.

IMG_2104

Sirops Fraise Tagada & Violette

FullSizeRender (33)

Pendant la semaine qui arrive, avec Noël par la même occasion, je vous présenterai différentes recettes de petits cadeaux gourmands à offrir pour les fêtes.

Dans un petit panier et placer sous le sapin, ça ne peut que plaire et vous serez sûrs que vos cadeaux seront toujours utiles. :p

Pour ces sirops, ils peuvent servir pour réaliser des cocktails, versés sur des glaces, en faire des milk-shakes, placés dans vos préparations de gâteaux, de sauces ou même simplement dans un peu d’eau pour les aromatiser.

Pour 3 bouteilles de 250 ml

Sirop Fraises Tagada:

Ingrédients:

– 100 g de Fraises Tagada

– 300 ml d’eau

– 300 g de sucre

Préparation:

Couper les fraises Tagada en morceaux. Les déposer dans une casserole avec l’eau et le sucre. Faire chauffer à feu moyen et remuer jusqu’elles soient fondues. Laisser épaissir le sirop sur le feu en remuant pendant 10 minutes environ. Laisser refroidir et verser dans les bouteilles.

FullSizeRender (34)

Pour 5 bouteilles de 250 ml

Sirop Violettes:

Ingrédients:

– 300 g de bonbons à la Violette

– 600 ml d’eau

– 600 g de sucre

Préparation:

Mettre les bonbons à la Violette dans un récipient résistant à la chaleur avec un couvercle et verser dessus l’eau bouillante. Laissez macérer 24 heures et filtrer la décoction au-dessus d’une casserole placée à feu très doux. Ajouter le sucre et le faire fondre doucement en plaçant un couvercle afin de ne pas faire évaporer le parfum de la violette. Quand tout le sucre est fondu, laisser refroidir toujours à couvert, filtrer à nouveau et mettre en bouteilles.

FullSizeRender (35)

Tarte aux framboises et chocolat noir

FullSizeRender

Une délicieuse tarte qui allie la fraîcheur et le sucré des framboises avec l’amertume du chocolat noir.

Vous pouvez biensûr remplacer les framboises par d’autres fruits rouges si vous préférez, il me restait des framboises de l’été que j’avais gardé au congélateur donc j’en ai profité pour faire de la place dans congel :p et faire plaisir aux papilles par la même occasion.

Ingrédients:

– 200 g de pâte sabléeFullSizeRenderc

– 100 g de framboises

– 20 g de sucre

– 20 g de pistaches hachées

– 300 g de chocolat noir

– 50 g de beurre fondu

– 3 jaunes d’oeufs

– 20 cl de crème fraîche liquide

Préparation:

Faire chauffer le four à 180°C.

Foncer un moule à tarte avec la pâte et la cuire à blanc avec des grains de café (ou billes d’argile) pendant 20 minutes. Une fois cuite, enlever les grains de café et laisser refroidir avant de la démouler.

Mélanger les framboises avec le sucre et les pistaches. écraser le tout finement. Répartir sur le fond de tarte.

Chauffer la crème et la verser sur le chocolat noir haché, mélanger jusqu’à ce qu’il soit totalement fondu. Ajouter le beurre fondu et les jaunes d’oeufs, mélanger.

Répartir la préparation sur la tarte et la réserver au réfrigérateur pendant au moins 3 heures.

Poulet aux bok-choy et brocoli sauce au curry vert

FullSizeRenderj

Ingrédients:

– 300 g de poulet émincé

– 100 g de champignons

– 1 poivron rouge

– 1 oignon

– 1 brocoliIMG_2044

– 1 bok-choy

– huile de sésame

– 1 c. à s. de sauce soja

– 1 cube de bouillon

– 1 tasse d’eau

– 1 c. à s de sucre

– 1 c. à s. de vinaigre

– 1 c. à s. de pâte de curry vert

– 1 oignon vert

Préparation:

Faire dorer le poulet dans l’huile de sesame. Réserver. Emincer l’oignon, les champignons et le poivron, couper le brocoli en petits bouquets, couper le bok choy en lamelles. Faire revenir l’oignon dans un peu d’huile de sésame, quand il est translucide ajouter le poivron, les champignons, le brocoli, le bok choy. Verser une tasse d’eau, la sauce soja, le sucre, le vinaigre, le curry et le cube de bouillon. Couvrir et laisser cuire à feu moyen pendant 15 à 20 minutes. Ajouter le poulet et mélanger.

Servir avec du riz ou des nouilles et parsemer d’oignon vert.


Bok%20ChoiQu’est-ce que le bok-choy?

Le bok-choy est l’un des choux originaires de Chine. Il serait cultivé depuis plus de 6000 ans! La culture chinoise accorde beaucoup d’importance au bok-choy. En Asie on lui attribue également plusieurs bienfaits médicinaux : combat la fièvre, guérit les maux de gorge, l’inflammation, etc.

Riche en vitamines A et C, le bok-choy est aussi reconnu pour ses propriétés anticancérigènes, notamment contre celui de l’appareil digestif. Il est aussi une excellente source de potassium et contient du fer comme son cousin l’épinard.

 

Minis flans de pommes de terre aux carottes et cheddar

FullSizeRender

Pour 6 personnes

Ingrédients:

– 360 g de carottes

– 2 gros oeufsFullSizeRender2

– 10 cl de crème liquide

– 120 g de purée en flocon

– 70 g de cheddar

– sel et poivre

Préparation:

Préchauffer le four à 180°C.

Peler les carottes et les couper en rondelles. Les faire cuire 10 minutes dans une casserole d’eau bouillante. Les égoutter et mixer les carottes avec les oeufs dans un blender. Ajouter la crème fraîche, les flocons de purée, saler et poivrer. Mixer à nouveau pour bien mélanger tous les ingrédients. Couper le cheddar en petits morceaux et ajouter à la preparation.

Mettre la pâte dans un saladier et mélanger à l’aide d’une cuillère. Verser la préparation dans 6 moules à muffin en silicone (ou beurrés). Faire cuire 25 minutes. Servir quand c’est encore chaud.

Gâteau magique à la vanille et aux framboises

FullSizeRender (32)

Vous devez probablement vous demander « Mais qu’est ce qu’il a de magique ce gâteau? ». Et bien, regardez bien la photo, il y a 3 couches distinctes: une couche de flan (toute fine), une couche de crème et une couche de génoise. Tout ça avec une seule préparation, voilà ce qui est magique, c’est un gâteau 3 en 1. Alors ici, j’ai opté pour des framboises mais vous pouvez y mettre ce que vous aimez, des myrtilles, des fraises, du citron, du chocolat, … Enfin il y a énormément de variantes, ce n’est pas pour rien qu’il y a plusieurs livres qui lui sont uniquement consacrés.

Ingrédients:

– 4 oeufs

– 150 g de sucre

– 1 c. à s. d’eauFullSizeRender (30)

– 125 g de beurre

– 115 g de farine

– 1 pincée de sel

– 500 ml de lait

– 1 c. à c. d’arôme de vanille

– 100 g de framboises

Préparation:

Préchauffer le four à 150°C.

Couper le beurre en petits morceaux et le faire fondre au micro-onde quelques secondes. Laisser tiédir.

Dans deux saladiers, séparer les blancs des jaunes.

Battre les jaunes avec le sucre pour que le mélange blanchisse. Ajouter l’eau, le beurre fondu et l’arôme de vanille. Incorporer la farine et ensuite le lait. Mélanger bien afin d’avoir un mélange homogène.

Ajouter une pincée de sel aux blancs et les monter en neige ferme.

Incorporer les blancs en neige en 3 fois à la maryse. En veillant à laisser quelques morceaux de blancs.

Verser la moitié de la préparation dans un moule en silicone (ou dans un moule chemisé de beurre et de farine ou de papier sulfurisé) ajouter les framboises, recouvrir du reste de la préparation et mettre au four pour 1 heure. Il faut que le dessus soit légèrement doré.

Laisser refroidir avant de démouler et saupoudrer de sucre glace avant de servir.


Petite explication technique du pourquoi ces différentes textures 😉 

Un, deux, trois. Vous avez trois textures. Quand vous mettez cette pâte dans votre four, dans votre moule, vous avez une séparation naturelle des ingrédients, par densité, par leur poids, si vous voulez. Au fond, on a de la farine qui va gonfler en chauffant, comme vous avez des particules d’eau, ça va faire un flan. Au milieu, on va avoir le lait, les œufs, le sucre, et ça, ça va faire une texture crème prise, juste prise d’ailleurs, comme ça, ça va rester bien tendre. En haut, on a la matière grasse qui est très légère, avec les blancs en neige montés, un peu de farine. Et ça, ça va faire une texture un peu génoise. D’où les 1, 2, 3 couches. Ce sont les blancs en neige mal mélangés qui remontent à la surface. Et la cuisson très lente, 50 minutes, laisse le temps aux ingrédients de se séparer en fonction de leur densité.

Source: https://francebienvenue2.wordpress.com/2014/10/25/magie-chimie-et-gourmandise/